< < Rutabaga



A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Le rutabaga

Brassica napus var. napobrassica


Le rutabaga, qu’on appelle souvent navet, appartient à une grande famille qui comprend le chou, la moutarde et le radis. Il aurait été développé en Scandinavie durant le Moyen-Âge, son nom vient d’ailleurs du suédois rotabaggar.

Le rutabaga fut un aliment de base en Europe au cours de la Seconde Guerre mondiale ce qui explique pourquoi on le voit encore comme

Caractéristiques

Le rutabaga est un chou-navet dont la racine est comestible. Il est assez volumineux et possède une partie saillante au sommet de la racine là où se rattachent les feuilles. La peau du rutabaga est violet strié de jaune et sa chair jaunâtre a un goût piquant plus prononcé que celui de la rabiole.

Trucs et astuces culinaires

  • Rechercher un rutabaga ferme, de taille moyenne, lourd et exempt de meurtrissures. Un gros rutabaga risque d'être amer et fibreux.
  • Le rutabaga se mange cru ou cuit.
  • Éplucher le rutabaga et le couper en morceaux. Enlever son cœur s’il est brunâtre.
  • Plus l’odeur du rutabaga est prononcée, plus son goût est piquant.
  • Le rutabaga exige une cuisson d’une quinzaine de minutes à l’eau bouillante et un peu plus à la vapeur.
  • Le rutabaga est excellent dans les bouillis, pot-au-feu, plats braisés et soupes.
  • Il est délicieux en purée et mélangé aux purées de pommes de terre ou de carottes.

Valeur nutritive

Le rutabaga est une excellence source de potassium et de vitamine C et contient du magnésium, de l’acide folique et du phosphore.

ABC de la conservation

Le rutabaga se conserve trois semaines au frigo dans un sac de plastique perforé au frigo. Il est préférable de le blanchir deux minutes avant de le congeler.




Source :

Références :
Passeport Santé
Wikipédia
Super Toinette




 







Rutabaga

Recettes