la biodynamie

Vache

La biodynamie est une méthode d'agriculture élaborée en Allemagne par RUDOLF STEINER (1861-1925) lors d'une série de huit conférences « le cours aux agriculteurs ».
Ce philosophe qui a fait des études scientifiques et qui est doué de dons de clairvoyance a élaboré une nouvelle science : l'anthroposophie.
Cette science de « la sagesse de l'homme » s'applique dans des domaines tels que l'éducation, les arts, la santé et l'agriculture.
L'idéal poursuivi par la biodynamie est de maintenir l'équilibre entre les diverses composantes d'une ferme : le sol, les plantes, les animaux, les humains.
La ferme est un organisme vivant qui crée et maintient sa propre fertilité. Elle devient autosuffisante, et les intrants — les apports de l'extérieur — ne sont plus nécessaires.
Pour mettre en pratique cette méthode biodynamique, il faut tenir compte des facteurs suivants :
A - le cycle lunaire (calendrier)
B - le compost
C - les préparats
D - rotation des cultures.

Calendrier lunaire

LE CYCLE LUNAIRE

Dans cette façon de cultiver la terre, on tient compte de la dynamique du sol et des plantes par rapport aux forces cosmiques.
Il existe quatre classements de plantes;
1) fleurs : Chou-fleur, fleur, etc.
2) racines : pomme de terre, carotte,
3) feuilles : salade, bettes à carde, etc.
4) fruits : céréale, tomates, etc.
Depuis 50 ans, MARIA THUN, une Allemande, fait des expériences sur les semis et le travail des plants selon les cycles de la Lune, le rythme solaire, et l'emplacement des signes du zodiaque dans le Ciel.
Elle a remarqué que selon la place des planètes dans le Ciel, les plantes de type feuille, se développent mieux à certains moments, et ainsi de suite, pour les quatre genres de plantes.
Toutes ses observations lui ont permis de faire un calendrier, en indiquant pour chaque heure du jour dans l'année, les moments les plus propices au développement des quatre types de plantes.
En Amérique du Nord, on se sert d'un calendrier fait à KIMBERTON (États-Unis) qui tient compte de l'heure solaire exacte.
On ne peut pas toujours respecter ce calendrier, mais on essaye le plus possible de le suivre pour les semis et le travail du sol, autour des plantes.

LE COMPOST

La ferme possède plusieurs sortes d'animaux (bovins, porcs, poulets, cheval) dont le fumier est précieusement ramassé pour être mis en tas et composté.
Pour faire un bon compost, il faut contrôler sa température, et son humidité. Il est protégé de l'air ambiant avec une toile géotextile, et passe quelques mois dehors avant d'arriver à maturité.
Une fois que les tas sont faits, on les ensemence, aussitôt, de préparat qui va favoriser une bonne décomposition des matières.
Le compost terminé ressemble à une bonne terre noire, riche, et sans odeur désagréable.
À l'automne, il est répandu sur les champs où l'on mettra les légumes l'année suivante.

LES PRÉPARATS

C'est comme de l'homéopathie, appliquée à la terre. Ils sont à base de :
1) plantes : préparats numéro 502 à 507 : achillée mille feuilles, camomille, orties, écorces de chêne, pissenlit, valériane.
Ceux-ci sont mis dans le compost où chaque plante a une propriété particulière. minéraux : préparat numéro 501 : silice
2) bouse de vache - préparat numéro 500
La bouse est mise dans des cornes de vaches qui sont enterrées tout l'hiver.
3) minéral : préparat 501 : la silice
Il a l'effet du soleil.
Tous les préparats sont dilués dans une grande quantité d'eau dans un tonneau. Il faut remuer tôt le matin, durant une heure pour faire et défaire un vortex, une sorte de tourbillon. Le 501 est tout de suite appliqué sur les champs.

ROTATION DES CULTURES

Il est important de ne pas remettre deux années de suite le même genre de culture sur la même parcelle, certains légumes ou céréales prenant plus d'éléments minéraux du sol que d'autres.
Nous tenons compte du compagnonnage des plantes. Ainsi, dans les rangées de tomates, il y aura des œillets d'Inde, car ils éloignent certains insectes nuisibles à ces légumes.
Nous n'utilisons aucun engrais, herbicide ou pesticide chimiques en biodynamie. Le binage, sarclage et autre travail se fait à la main. C'est pourquoi votre aide nous est très précieuse, par exemple pour le désherbage des carottes.
Nous essayons de faire nos propres semences à la ferme. Pour le moment, nous utilisons celles de céréales (blé dur ou tendre pour le pain ou la pâtisserie; sarrasin, orge, avoine, soja qui sert à nourrir nos animaux), ainsi que les graines d'endives, de haricots, de tomates et de certaines courges.
La totalité des semences que nous utilisons à la ferme est garantie « bio » ou « biodynamique ».

Certification Demeter

LA CERTIFICATION DEMETER

Elle garantit que le cahier des charges de la culture biodynamique a bien été suivi. Elle est internationale. Des inspecteurs passent tous les ans une journée sur la ferme pour vérifier que tout est bien respecté.
Nous sommes certifiés DEMETER depuis 1990 et tenons toujours autant à cœur ces pratiques.

Serre de tomates